Les mots & les idées. Par amour de l’action !

Il y a mille et une manière d’aimer les mots. 
Pour eux-mêmes. Ce que les lettres donnent à voir, ce que les phonèmes donnent à entendre. L’écho tout personnel d’un mot au niveau du vécu. J’ai un faible pour « esperluette ». 
Pour leur efficacité sémantique. La puissance d’un seul mot à investir différents univers d’expression et/ou d’échange. 
Pour leur potentiel d’assemblage. Du mot vers la phrase. De la phrase vers le texte. Du texte vers l’œuvre.
Pour leur pouvoir de transformation. Parce que « les mots justes trouvés au bon moment sont de l’action. » (Hannah Arendt)

Il y a mille et une manières d’aimer les idées.
Pour leur capacité à nuancer les messages. Je le confesse : je fais partie d’une secte. Et j’ai donc un gourou : un certain Héraclite. Si je résonne avec « esperluette », c’est ce n’est pas seulement pour sa musicalité légère et rigolote. Ou parce qu’on y entend « espère ! ». C’est aussi parce que je raisonne via le complexe.
Pour leur créativité. Un concepteur-rédacteur ne sert pas seulement à débusquer des punch-lines gourmandes (accroches, base-line, claim…) et à tomber de la copie. Il est tout autant au service des idées. Un créatif à part entière donc, avec ou sans son binôme de direction artistique.
Pour leur potentiel de clarification. Une marque/entreprise se trouve parfois bloquée dans son développement par défaut d’un langage commun. Auditez ses collaborateurs, tendez leur un miroir. Certaines idées ont le pouvoir bien réel de libérer les énergies !
Pour leur pouvoir de transformation (bis). Transformer un jeux de mots de comptoir en une marque sérieuse. Transformer un suspect en prospect, et un prospect en client. 

J’aurais pu parler ici de brand content, de leads, de planning éditorial, d’édition déléguée ou même d’inbound marketing.
J’aurais pu faire mousser les termes de plateforme de marque, de tone of voice, de wording et même d’éco-branding.
J’aurais pu évoquer sans anglicisme aucun les contraintes de brief et le respect des délais.

J’ai préféré ici mettre en avant mon amour immodéré des mots & des idées.
Juste pour le plaisir de faire sonner cette si graphique et si chantante esperluette.
Parce que simplicité & complexité font très bon ménage en communication.
Comme une invitation à vous donner à découvrir ce qui me fait aimer les deux (les mots et les idées, donc) : rendre visible l’invisible, rendre notoire le discret.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s